mercredi, mars 28, 2007

Coût administratif d'une augmentation de capital

Parce que je ne le savais pas et que je ne suis peut-être pas le seul, voici un petit post qui vous parle du coût d'enregistrement d'un augmentation de capital dans une sarl.

Sachez que quelle qu'en soit la raison, si vous devez procéder à une augmentation de capital, vous devrez acquitter les sommes* de :

- 375€ d'enregistrement auprès de la recette des impôts qui enregistrera votre procès verbal d'AGE (assemblée générale extraordinaire);
- 90€ environ de publication de l'annonce légale dans un journal officiel;
- 161€24 de frais de greffe à l'ordre du greffe du Tribunal de commerce;
- 59€ à la chambre de commerce au titre de l'assistance aux formalités.

Soit un total de 605 euros de frais administratifs... en espérant que vous n'ayez pas à y ajouter encore des frais comptables ou juridique de conseil ou pour la rédaction des différents PV.

En conclusion, évitez de procéder à une augmentation de capital de 1000€ pour une société à responsabilité limitée au capital de 1€

La petite dernière pour la route : Sachez que la dissolution de votre société vous coûtera également 375 euros à verser au Trésor Public.


*ces sommes sont celles que j'ai acquittées pour une augmentation de capital à Bordeaux en 2007.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

merci je cherchais désespérement l'info... c'est hallucinant, je n'y croyais pas !

Jacques P. a dit…

C'est hallucinant ce que c'est cher et difficile de monter une entreprise en france. Bravo pour Biobble que j'ai découvert grâce à Télématin et à votre blog, qui est très sympa et bien fait.

Anonyme a dit…

Merci pour ces infos, je pensais faire une augementation de capital pour réduire l'impot sur le revenu, du coup je pense que c'est pas rentable !

Anonyme a dit…

c'est grave ce pays! c'est carrément du vol là! et après ils se plaignent que les boites se barrent! puré!

Vovi a dit…

Bravo pour mettre ça sur la place public. Un entrepreneur qui a des idées et pas d'argent et qui a besoins de se financer par ses proches au départ avec des petites sommes par exemple 5 000 euros, paiera plus de 10% de sa levée de fond en taxes. C'est un point très important. Les conseillés économiques du gouvernement, qui ignorent à peu près tout d'une entreprise, ne voient pas une chose évidente, c'est que c'est un des principal frein à la création d'entreprise et de richesse. Ils préfèrent financer des agences d'aides en général prétentieuses, lentes et donneuses de leçons parce que ça permet de placer des copains. Heureusement il y a des gens comme vous pour le souligner.
Combien d'emplois et de valeur on pourrait créer en enlevant des petites choses comme ça. Une entreprise du CAC paie 500€ c'est rien, mais pour le type en banlieu qui veut se bouger, c'est énorme. Mais aller expliquer ça, à des hauts fonctionnaires qui n'ont pas d'expérience et qui ont été payé toute leur vie par les impôts des autres... et qu'il faut en plus vénérer. Pour eux "se bouger" c'est "louable", ils ont le sentiment "d'aider". Ils ne comprennent même plus que c'est la source de leur salaire, ce qui paie les factures de leur restaurant et de leur communication. Le système les entretient et sa leur suffit.
Je suis content de voir qu'il y a de l'indignation

Anonyme a dit…

Voila le coût de l'imprévoyance.

Créer une société à 1 euro : c'est stupide.
Le ministre qui l'a autorisé est un crétin irresponsable. Ceux qui l'ont cru sont des naïfs.
Après ils payent.

Messages les plus consultés