jeudi, septembre 04, 2008

De la difficulté de trouver des stagiaires !

Je suis d'une génération où mes camarades ne comprenaient pas encore tous l'utilité des stages. D'autant qu'à cette époque, les stages avaient mauvaises réputations, on se retrouvait vite relégué à des taches ingrates et l'on ne comprenait pas forcément l'intérêt de passer ses plus beaux mois de vacances entre les 4 murs d'un bureau à faire de la saisie, des photocopies ou à préparer du café pour les réunions.

Mais cela a changé très vite et nous n'avions pas encore terminé nos études que la différence devenait évidente entre ceux qui en avaient fait et les autres... et ce n'était pas qu'une question de bronzage.

L'arrivée sur le monde du travail n'était pas évidente pour ceux qui ne remplissaient leur CV que de multiples lignes de brillantes études.

Très vite, avec l'augmentation du coût du travail (des salariés), nombre de patrons ont compris que ces travailleurs gratuits ou peu payés étaient une manne pour leur entreprise. Mais trouver un bon stage restait difficile.

Puis avec la montée du chômage, le législateur s'est inquiété, et à raison, des nombreux abus : périodes de stage qui se succédaient sans fin et sans la perspective d'une véritable embauche, horaires déments, responsabilités disproportionnées...
On avait tendance à ne plus faire la distinction entre salarié et stagiaire.

Il semblerait qu'aujourd'hui la situation ait bien évolué et que les prétentions des stagiaires aient rejoint celles de tous les salariés : Ils veulent de la sécurité, une rémunération consistante, des horaires légers et pas trop de travail.

Il devient dès lors très difficile d'attirer des stagiaires dans une petite structure où ils auraient pourtant des missions potentiellement plus intéressantes et formatrices.

Le pire, c'est qu'on ne reçoit pas énormément de CV et encore moins de CV intéressants... c'est à dire un minimum en rapport avec la mission proposée : genre un CV et une lettre de motivation pour bosser dans la banque alors qu'on cherche un assistant chef de projet.

Où sont passés les stagiaires motivés, ceux qui cherchent des expériences à mettre en avant sur leur CV ? Dorénavant ils préfèrent tous avoir une référence "qui claque", plutôt qu'une mission avec un vrai challenge.

Alors si vous êtes vous-même à la recherche d'un stage sur Bordeaux et que vous ne vous reconnaissez pas dans le portrait tracé plus haut, n'hésitez pas à me contacter et à me proposer votre candidature.

---------------------------------------
Voici le texte de l'annonce :

Biobble est une start-up qui est né en 2005 et qui propose à tout un chacun, de publier un site Web personnel et biographique, automatiquement indexé sur Google et surtout, conservé perpétuellement sur Internet.

Après avoir réalisé 2 premières levées de fond en 2007, nous allons prochainement lancer la V2 de notre site Internet et aborder une nouvelle phase de développement et de croissance de notre société.

Dans ce cadre, nous recherchons un/e stagiaire passionné par l'univers du Web, le marketing et la communication.

Sa mission :
En étroite collaboration avec le fondateur de Biobble, le stagiaire participera notamment, à l'identification des bugs de la nouvelle interface, à leur reporting auprès des équipes de développement, à la rédaction des nouvelles offres et des campagnes de promotion en ligne et hors ligne, ainsi qu'à l'animation des relations presse de la société.

Qualités requises :
Capacités d'analyse
Réflexion marketing
Excellentes qualités d'expression écrite et orale
Orthographe irréprochable
Facilité de rédaction
Autonomie et sens de l'organisation

Qualités appréciées :
Expérience des relations presse
Connaissances des techniques de rédaction Web
Anglais courant

Lieu où se déroulera le stage :
Bordeaux centre

Conditions :
Convention de stage

Rémunération :
Indemnités de stage de 380 euros

Durée du stage :
2, 3 ou 6 mois

Ce stage pourrait déboucher sur un CDI en fonction de l'implication du stagiaire et des résultats obtenus.

Merci de nous adresser un CV et une lettre de motivation.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés