lundi, mars 21, 2011

Bordeaux fait sa Semaine Digitale sans Biobble!

Jeudi dernier, j'ouvre un email en provenance d'Alain Juppé : une invitation à la première semaine digitale de Bordeaux. Je consulte alors le programme et je découvre qu'une des 2 conférences du vendredi,  est consacrée à l'e-senior et à la transmission des mémoires. ARGH!

Biobble qui a été créée il y a 6 ans, à Bordeaux, avec comme objectif premier de permettre aux seniors de transmettre leur histoire personnelle et familiale à leurs descendants et aux générations futures, n'a été ni sollicitée ni consultée pour participer à cette thématique!

Je suis d'autant plus surpris et déconcerté que Bordeaux est "censée" soutenir notre projet, comme en témoignent les courriers du maire en ce sens ; pourtant ce sont 2 autres sociétés, dont pas une n'est bordelaise, qui ont été choisies pour intervenir sur cette thématique : MyYorkshire et History

Alors que nous sommes les premiers à nous être lancés dans cette aventure dès 2005, que nous avons choisi Bordeaux pour implanter notre projet, la ville nous inflige un camouflet en nous oubliant totalement sur cet événement qui aurait pu amener un peu plus de visibilité sur Biobble.

Bref, vous imaginez mon état de nerf... Je décide donc de contacter le service de presse de la mairie dont les coordonnées apparaissent sur le site, qui me transfère au chargé de mission en charge de la Semaine Digitale. Il est injoignable, en revanche, son secrétariat propose qu'il me rappelle dans la journée et, afin d'être joint à tous les coups, je laisse mon numéro de portable.

Pas d'appel le jour même et le lendemain en fin de matinée, je décide de lui envoyer un email pour expliquer ma "surprise". Après le déjeuner, je reçois une réponse en 2 lignes avec ni bonjour ni accents ni au revoir : 
J'ai essaye de vous joindre au tel ci dessous

Pouvez vous me confirmer le numero ?

Bien évidemment, en bas de mon mail figurait ma signature automatique avec mon numéro de ligne directe et mon numéro indigo, qui ne sont pas, généralement, des numéros sur lesquels on se trompe... d'autant que son secrétariat avait du, en plus, lui communiquer mon portable.

Bref, je lui réponds :

Bonjour,

Les 2 numéros sont bons, je vous communique également mon numéro de portable 06 45 XXX XXX
Dans l'attente de votre appel.
Bien cordialement,

Alexandre Jardel - Fondateur

... (signature automatique)

Aucun appel depuis! Aussi ce matin, je vais à l'inauguration de la Semaine Digitale et en fin de discours, je repère M.  le Chargé de Mission et m'interpose sur son passage. Je me présente et lui explique brièvement Biobble et la raison de mon mécontentement. La seule réponse, partielle, à laquelle j'ai eu droit, c'est que cette conférence pendant la Semaine Digitale n'était que le début d'une initiative pérenne et qu'il serait possible de nous y associer plus tard... Et que pour étudier cette question, on se pourrait se revoir après la Semaine Digitale"... Puis Monsieur le Chargé de Mission a fui en profitant du passage d'une de nos connaissances communes, laissant en suspens son explication et me laissant interdit avec mes questions.

J'ai ensuite discuté longuement avec une autre de mes connaissances et j'ai pu ainsi l'observer allant et venant autour de nous dans les salons de la Mairie, où il aurait eu maintes fois l'occasion de revenir me voir, de développer son propos, de nous présenter des regrets, de montrer de l'intérêt, de se renseigner... mais non, rien!  Monsieur le Chargé de Mission n'a pas jugé nécessaire de revenir nous voir.

Vous comprendrez donc pourquoi à cette heure je fulmine! Ce qui me rassure, c'est que notre "connaissance commune" et l'ami avec qui je discutais, ont tous parfaitement compris les raisons de mon exaspération et son bien-fondé... Il n'y a visiblement que Monsieur le chargé de Mission pour faire la sourde oreille et ne pas vouloir entendre raison ni essayer de rattraper la situation.


Aucun commentaire:

Messages les plus consultés